PRESENTATION DE LA FILIERE LAPIN DE RHONE-ALPES

Source GELRA

1/ L’économie

1 -  Principaux indicateurs de la production de lapins de chair
En Tonnage de Viande de Lapins    

- Production Mondiale : 1.8 Million Tonnes
- Production Chine : 735 000  Tonnes
- Production Européenne : 500 000  Tonnes
- Production Française : 63 000  Tonnes    

Sur le plan européen, la  France est le 3e pays producteur de lapins après l’Espagne (110 000 T) ; Avec la Chine ces 4 pays assurent 78%  de la production mondiale.

2 - Caractéristiques de la production nationale
Les 3 régions de l’Ouest, à savoir Pays de Loire, Bretagne et Poitou-Charentes concentrent 58% de la production nationale et 65% des abattages contrôlés.

Le marché intérieur français se situe à environ 63 000 Tonnes Equivalent Carcasse par an (baisse de 25% en 10 ans) soit environ une consommation de 1 kilo/an/personne.

3 – Production Régionale

Rhône-Alpes occupe la 5e place sur le plan de la production (3500 Tonnes) et de la consommation d’aliments.

- 3500 tonnes vif de lapins/an soit 4% de la production française            

- 80% de production organisée au sein du GELRA dont 60% en segmentation de marché qualité (CCP et yeux noirs) ; C.C.P Vallée du soleil : 1er signe de qualité sur territoire national

- Faible tonnage abattages contrôlés  (disparition des abattoirs régionaux)

- La production régionale représente 40% de la consommation rhônalpine et à peine 20% de celle grand Sud Est : il existe réellement à l’aval un fort potentiel de débouchés.

 

4. Le diagnostic de filière

a)  les points forts
• Filière régionale organisée, dynamique, élément moteur et fédérateur sur le grand Sud Est
• Une collaboration étroite et déterminante avec l’aval de la filière
• Une politique de diversification des exploitations agricoles
• Une amorce de réflexion sur une réorganisation collective de l’approvisionnement des abattoirs selon la logique géographique régionale de la production
• Un fort potentiel de développement de la production lié à un manque d’approvisionnement local
• Des atouts régionaux: des axes de communication importants (couloir rhodanien), bonne implantation des G.M.S.
• Un savoir-faire technique incontesté sur la qualité et la traçabilité des produits
• La segmentation de marché et l’approvisionnement local confèrent au produit la fraîcheur et la qualité nécessaires aux abattoirs pour conserver et gagner de nouvelles parts de marché
• Grand Sud Est = 1er bassin de consommation

 

b) les points faibles

• La frilosité des banques à s'engager sur des projets d'installation en cuniculture

• Une dispersion des élevages sur une grande région qui entraîne un surcoût de production et de ramassage
• Un développement des plateformes de distribution des lapins de l’ouest au détriment des abattoirs régionaux
• Le lapin n’est pas un produit de consommation courante et souffre de la concurrence des autres produits carnés et de la baisse du pouvoir d’achat.
     

Conclusion
Un défi à relever collectivement lié à :
• Manque d’approvisionnement local et régional
• Déclin de la production dans les régions voisines enclavées
• Réglementations sur le bien-être animal et l’environnement favorable à un développement local
• Des partenaires aval qui demandent et défendent la production régionale
• Des candidats à l’installation ou à la diversification en lapin

➢ Un fort potentiel de développement de la production de lapins de chair en Rhône Alpes


5. Les acteurs de la filière

Le GELRA = Interprofession régionale créée depuis 1983 qui regroupe :
• 100 producteurs organisés en 4 groupements
• 7 firmes d’aliments
• 2 abattoirs (Ets Ribot à Lapalud -84-, Palmid'or LDC -01-)
• 1 syndicat qualité (CCP Vallée du soleil)

Collaboration étroite avec les filières Lapin des régions voisines en particulier sur le Massif Central.


• Les perspectives et enjeux à relever au plan commercial
Conforter la production régionale de lapins pour répondre à la demande des abattoirs et reconquérir progressivement le marché intérieur (Rhônalpin).


• Focus sur la place de la restauration collective dans la filière : les perspectives, les besoins, …
Le GELRA souhaite développer la commercialisation de lapins régionaux auprès des différentes circuits de distribution en Rhône-Alpes: GMS, restauration collective et commerces traditionnels. Pour atteindre cet objectif, la filière cunicole va s'inscrire dans la démarche collective d'identification régionale "Agricultures de Rhône-Alpes" conduite en partenariat avec la Chambre régionale d'agriculture et les filières viande.

Cette initiative doit permettre à terme de faire découvrir voire redécouvrir les qualités de cette viande aux consommateurs.


2/ Le sociétal

• Les perspectives et enjeux à relever sur le plan sociétal

charte de production du lapin régional ( proximité – fraîcheur – traçabilité – qualité etc).

 

3/ L'environnement et le territorial

 
• Les chiffres clés :
- part de la production bio : production confidentielle à l’échelon national
Cahier des charges actuel extrêmement difficile à appliquer sur le plan technique , sanitaire et économique.


• Les perspectives et enjeux à relever (bilan carbone, gestion des déchets, énergie, gestion des ressources naturelles, biodiversité, …)


le GELRA a finalisé en mai 2011 un programme de relance de la production de lapins régionale avec la Région Rhône-Alpes dans le cadre d’un CROF Lapin. Ce programme comporte 4 axes principaux:

- Renforcer la production régionale de lapins via la modernisation et la création d'ateliers cunicoles

- Accompagner la structuration de la production et de la filière (appui aux groupements de producteurs)

- Conduire des essais sur un élevage de "lapin durable" type fermier

- Entrer dans la démarche collective d'identification et de promotion des lapins régionaux.

Ce programme s'inscrit sur la période de mai 2011 à décembre 2015 (avenant CROF lapin).